Ça Pétille : Les Lames d’Âpretagne

Bienvenue dans Ça Pétille, la chronique BD de Méga FM ! 

Les Lames d’Âpretagne est une trilogie rafraîchissante éditée par Casterman destinée à un public adolescent et adulte. Elle pose les bases d’un univers qui se poursuivra on l’espère bien au delà.

Après avoir fait leurs preuves sur le sympathique Sépia Blog, les scénaristes Luc Venries, Yoann Courric et le dessinateur Noé Monin sont parvenus à remettre l’heroic fantasy au goût du jour. Ils ont eu la bonne idée de casser les codes d’un genre littéraire cruellement endormi en ce moment et ils ont plutôt bien réussi leur coup. Ils ont pris le contre-pied des trop nombreux clichés véhiculés, manifestant une audace salutaire. Le résultat est divertissant et ingénieux.

Van et Faust sont deux garçons que tout oppose. Obligés de se côtoyer, ils vont finalement après de violentes disputes et de nombreuses beignes, composer un duo attachant.

Van Oxymore va être déchu de son titre de prince. Décidé à tout tenter pour récupérer le trône qui lui appartient, il partira à la recherche de la sève du monde et affrontera tous les dangers.

La série débute sur un événement brutal qui donne d’emblée le ton. Les auteurs ne se fixent aucunes limites, désormais tout peut arriver. Le lecteur est capté par une narration prenante et réjouissante.

Le premier volume Le tonnerre de Brest est un galop d‘essai de 62 planches, une introduction dense qui pose habilement le décor. Il présente des personnages savoureux en proie à des péripéties inattendues et à des adversaires étonnants.

Le second opus L‘étincelle du savoir est agréable à lire. Rythmé, plus lisible, il comprend davantage de respirations. Il nous entraîne dans la quête.

Ces deux albums sont truffés d’humour et de magie, ils touchent le public car ils sortent des sentiers battus. Les trois amis osent tout et c‘est assez jouissif, les personnages féminins sont incroyables, les dames sont loin d’être de petites choses fragiles et les héros n‘ont aucune pudeur, ils combattent nus et fréquentent volontiers les bordels.

Les Lames d’Âpretagne, ce sont des histoires complètes plaisantes et convaincantes qui rencontrent auprès du public et de la critique un succès mérité qui s’explique par la hardiesse de son scénario écrit à quatre mains et un dessin semi-réaliste efficace et avant-gardiste.

Le triptyque devrait réconcilier les nombreux déçus de BD fantastique et ravir les amateurs qui n’auront pas longtemps à attendre pour connaître la fin de l’aventure car l’ultime épisode est d’ores et déjà annoncé pour janvier 2019.

 

Ecoutez la Chronique :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

A propos

  • Mentions légales
    Méga FM, L'Esprit Pop/Rock !
    Nos fréquences : 96.5 Loiret // 88.8 Loir et Cher & Loiret 

Contact

7 Impasse Maupin
Châteauneuf sur Loire, 45110
France
02 18 88 50 90
Fax: 02 18 88 50 91
www.megafm.fr