Ca pétille : Cases blanches

Bienvenue dans ça pétille, la chronique BD de Méga FM. À l'honneur aujourd'hui un album intitulé « Cases blanches »
Il est scénarisé par Sylvain Runberg et dessiné par Olivier Martin . Il est édité dans la collection Grand angle des éditions Bamboo.
Il s'agit une plongée de l'intérieur dans le monde de la création et de l'édition de la bande dessinée.

Après des années de travail en tant que dessinateur pour la bande dessinée,Vincent Marbier rencontre un succès retentissant . Le tome 1 de sa dernière BD « le sentier des ombres » est un carton. Les chiffres de vente sont satisfaisants. Sa maison d'édition compte sur la sortie du second tome pour boucler ses comptes de fin d'année et se maintenir à flots. Mais Vincent connaît un problème qu'il n'avait pas prévu. Malgré un jogging quotidien pour se changer les idées, malgré les demandes répétées des fans qu'il rencontre sur les séances de dédicaces Vincent ne parvient plus à travailler. Son éditeur et son scénariste s'impatientent, ils décident de l'accueillir pour un pot en l'honneur de la sortie tant espérée. Vincent est donc convié à venir présenter ses dix premières planches dans les locaux de son éditeur parisien.
Il est attendu au tournant d'autant que les fans privés de la suite de l'histoire frétillent d'impatience inondant les forums internet d'hypothèses et de critiques.
Instructif et original Cases blanches pourrait être un album témoin sur ce que vivent de nombreux auteurs de bande dessinée aujourd'hui. Sylvain Runberg a choisi dans ce tome de plonger dans les difficultés que rencontrerait un dessinateur qui vivrait un succès imprévu, une notoriété « à la Blacksad ». Car au lieu de se réjouir et de faire pour le second tome la même chose que pour le premier Vincent bloque, il ne parvient plus à mettre en scène ses cases. Les collègues et amis qui le connaissent devinent pour certains qu'il est dans une mauvaise passe. Il sort à peine d'un divorce douloureux, s'interroge sur son art et souffre du syndrome de la page blanche.
Cases blanches présente une intrigue intimiste et sociale parfaitement crédible.
Le duo scénariste / dessinateur fonctionne très bien éclairant le lecteur sur les dessous de la création de bande dessinée et sur les facettes pas forcément glorieuses du métier d'éditeur. Ainsi le côté business et paillettes du métier est parfaitement décrypté, non sans un certain humour. Tout est brillamment racontée fournissant une sorte de constat très réaliste, habilement complété par la fausse interview des auteurs proposée en fin d'album.
La lecture de Cases blanches est intéressante car parfaitement mise en scène, elle offre un regard inédit et éclairant sur l'envers du décor du neuvième art. Elle devrait intéresser tous les amateurs curieux et fera tomber quelques mythes sur le fonctionnement de cette industrie.
Bonne lecture.

Écoutez la Chronique :


Détail :

A propos

  • Mentions légales
    Méga FM, L'Esprit Pop/Rock !
    Nos fréquences : 96.5 Loiret // 88.8 Loir et Cher & Loiret 

Contact

7 Impasse Maupin
Châteauneuf sur Loire, 45110
France
02 18 88 50 90
Fax: 02 18 88 50 91
www.megafm.fr