Ca pétille : Mon père cet enfer

Mon père cet enfer est un roman graphique grinçant, effroyable et palpitant édité par Gallimard.

Travis Dandro y traite avec une technique rudement efficace des traumatismes. Il évoque ceux que l’on peut subir et que l’on traîne comme un fardeau tout au long de sa vie car il arrive malheureusement que certains nous laissent des séquelles difficilement réparables.

Cette fois, le bédéiste reconnu pour ses ouvrages humoristiques ne nous fait pas rire.

Il nous surprend en soulignant avec une pertinence déconcertante les conséquences qu’une absence de soins peut générer. La démonstration est tonitruante, saisissante.

Dans un récit largement autobiographique, l’artiste revient sur sa relation toxique avec son père « papa Dave », son géniteur, un voyou instable qu’il découvre réellement à l’âge de 6 ans. L’homme sera à l’origine d’une insécurité qui nuira fortement à l’équilibre de son fils.

L’auteur se met à nu et nous fait passer par toutes les émotions. Au fil de la narration, la colère nous gagne et nous étrangle. Il est alors impossible de lâcher un livre dessiné copieux, sombre mais addictif.

On tremble pour le garçonnet auquel on s’attache rapidement et on ressent un curieux mélange de compassion et de haine pour son paternel, un individu rustre et violent à la fois bourreau et victime.

L’artiste nous désarçonne et nous embarque avec une prestation graphique étonnante et peu académique.

On pourrait à première vue penser à de l’amateurisme mais quand on se penche attentivement sur le livre dessiné on réalise rapidement que malgré un aspect brouillon et déstructuré, rien n’ est laissé au hasard. L’artiste maîtrise les codes de la BD et il est assez évident que l’objet résulte d’une conception réfléchie, finement et patiemment élaborée.

L’usage du noir et blanc, un dessin semi-réaliste d’aspect enfantin ou encore un gaufrier très basique tracé maladroitement contribuent à la mise en place d’ un climat oppressant qui bouscule le lecteur, le pousse dans ses retranchements tout en l’incitant au questionnement.

Avec ce parti-pris graphique singulier, il met en cases avec intelligence la douleur sourde et invisible qui tenaille les êtres tourmentés. Ses illustrations sont à la fois froides, épurées et explicites.

Avec ce témoignage poignant et sans doute en grande partie thérapeutique, Travis Dandro réalise un ouvrage bouleversant et juste, intime et universel qui pourrait libérer et aider à aborder bien des souffrances.

Ce titre destiné aux adultes est un uppercut, un coup de poing vif qu’il faut entamer en toute connaissance de cause.

Il fait partie de ces albums que l’on n’oublie jamais et qui pourrait bien vous hanter longtemps après sa lecture.

Ecoutez la Chronique :

A propos

  • Mentions légales
    Méga FM, L'Esprit Pop/Rock !
    Nos fréquences : 96.5 Loiret // 88.8 Loir et Cher & Loiret 

Contact

7 Impasse Maupin
Châteauneuf sur Loire, 45110
France
02 18 88 50 90
Fax: 02 18 88 50 91
www.megafm.fr